Hommage à Emmanuel Cornuet, régisseur du Colombier pendant plus de 15 ans

 

 

Emmanuel Cornuet a été régisseur du Colombier pendant 15 ans… 
Nous avons appris la terrible nouvelle de son départ… bien trop tôt, bien trop vite. 
Nous n’oublierons jamais cet homme généreux et humain, ce régisseur incroyable qui savait faire beaucoup avec si peu, ce collègue aimé de tous.
Les personnes qui ont eu la chance de croiser sa route parlent tous de moments partagés rares. Voici quelques témoignages… 

L’équipe de la Maison Pour Tous

 

 

 

 

Mon cher Manu, comment croire une seule seconde que la vie ait pu te voler tout ce temps qu’il te restait ? S’est-elle laissé berner par ton apparence d’ogre, ton air bourru ? N’a-t-elle pas vu que tout cela n’était que de l’esbroufe, une carapace pour ne pas montrer aux cons que ce qui te caractérisait vraiment tenait en un seul mot, si simple, voire naïf peut-être, mais pourtant pas donné à tout le monde : la gentillesse.
Ce ne sont que de petits spectacles scolaires de banlieue que tu nous as aidés à monter. Et pourtant, tu y mettais autant de professionnalisme et de cœur que si nous remplissions un zénith. Grâce à toi, des dizaines de jeunes ados se sont sentis importants aux yeux de leurs parents, de leurs professeurs, de leurs amis, le temps de quelques soirées. Ces souvenirs qu’ils garderont toute leur vie n’ont pas de prix. Quant à moi, je garderai précieusement tous ces moments de rire passés en régie à tes côtés car cela non plus n’a pas de prix…. Je pense bien à toute ta famille à qui tu dois terriblement manquer. 

Marianne Bomy
Professeur au collège de Ville-d’Avray

 

Manu était plus que le régisseur du Théâtre du Colombier.
À l’écoute, généreux, il a toujours, avec bienveillance, soutenu l’académie des cèdres et le Glee club. Il a su m’insuffler l’énergie pour organiser des Scènes ouvertes, au cours desquelles on pouvait le voir attentif, patient avec les candidats. Manu ne se contentait pas d’être un régisseur, il était tourné vers les autres, intéressés par les projets des uns et des autres, toujours le petit mot pour encourager. Je revois ce sourire malicieux et ce regard en coin lorsqu’il avait une idée pour améliorer nos décors ou nos effets scéniques, alors on lui faisait confiance, on le laissait faire, il nous rassurait, nous connaissions son savoir-faire, et son envie de nous voir contents. Nous savions la chance que nous avions de l’avoir à nos côtés. Il nous a manqués, il nous manquera. Il reste dans nos cœurs.

Lucien Calixte
Directeur du « Glee club »

 

La dernière fois que j’ai vu Manu, j’étais en pleine chimio, fatiguée et peu enjouée. Il a été d’une douceur, d’une compréhension que l’on rencontre peu dans la profession. Il a pris sur lui de donner l’énergie qui me manquait pour que le spectacle se fasse dans les meilleures conditions. Je pense à lui, à sa famille, à tous ceux qui ont eu la chance de partager quelques moments avec lui.
Le souvenir rend éternel. Manu, je me souviens !

Karine Catala
Directrice générale du groupe EDLC 

 

Manu, tu étais devenu le Maître des Horloges le Magicien de nos activités petits et grands qui préparaient spectacle de FIN d’année !!
Un travail important où le rêve devient réalité ! Ce fameux mois de juin pour présenter les travaux de fin d’année entre autres les ARTS DE LA SCÈNE !
Pendant pratiquement 30 jours il y avait un spectacle en matinée et/ou en soirée !
MERCI MANU ! On ne peut pas oublier cet  » acrobate  » qui cavalait sur scène pour les changements de décors, dans les cintres pour déplacer un projecteur …
Tu vas nous manquer cruellement très cher Manu !
Nous garderons à jamais dans notre cœur et dans notre mémoire les plus beaux moments vécus avec toi : sur la scène, en coulisses, en régie, accrochées à un projo…
A bientôt ou tard, comme disait Jacques Prévert !
…Tu m’as fait découvrir le RUGBY !
Quel rapport, ? Aucun, si ce n’est que j’étais souvent avec toi en régie …
Moi, je suivais la pièce sur la conduite et toi, tu suivais, ben, aussi la pièce d’un œil et d’une oreille passionnément en direct ou en replay le match du jour !! J’ai encore le souvenir, à la suite d’un silence, angoissé sur la scène, je te tirais par le bras : Manu que se passe-t-il ? Invariablement, tu me répondais… CHUUUUT il va transformer son essai… Dans l’allégresse générale tu oubliais de fermer le micro et le son du match passait dans la salle surprenant nos spectateurs plongés dans l’intrigue de la pièce…Très loin du stade de France !!!
Que de souvenirs partagés en plus de 15 ans !!
TU VAS NOUS MANQUER MANU !!!

Roger Levy
Président d’honneur et metteur en scène de la troupe de Théâtre de la Maison Pour Tous

 

J’ai beaucoup de bons souvenirs avec Manu. En tant que professeur de batterie à la Maison Pour Tous, il m’a toujours soutenu, encouragé et rendu service. C’est grâce à lui que j’ai fait la première partie du concert de Sly Johnson et ça m’a donné envie d’en faire d’autres. Toujours avenant et gentil, on avait de très bons rapports, il m’appelait « gars » …
Je souhaite bon courage à sa famille et à ses proches.

Manu Dyens
Ancien animateur de l’atelier « Batterie »

 

Je suis bien triste d’apprendre le décès d’Emmanuel. Je ne le connaissais pas très bien, mais je me souviens d’un colosse, rugbyman qui arrivait régulièrement avec le nez cassé et autres dommages collatéraux !!
Colosse au cœur tendre lorsqu’il évoquait sa famille et en particulier ses enfants, dont il était très fier. 
Il était très présent dans la « maison » et avait une vraie personnalité ! Nous nous sommes réjouis pour lui lorsqu’il est parti en Bretagne, même si sa présence nous a manquée. 
C’est bien douloureux de savoir qu’il a tant souffert.
Toutes mes condoléances et mes pensées les plus affectueuses à sa famille 

Aude de Beyssac

 

Ayant eu à plusieurs reprises l’occasion de croiser Manu au cours de mes différentes interventions à la Maison Pour Tous, je n’ai pu qu’apprécier sa disponibilité, son grand professionnalisme, et cette façon d’accorder le même soin, la même considération, à chacun, amateur ou professionnel.
Toute la troupe des Quais de la Manufacture s’associe avec moi pour adresser ses pensées les plus sincères à sa famille et dire un au revoir ému à ce super régisseur.

Sophie Germain
Ancienne animatrice d’ateliers et membre de la troupe Les Quais de la Manufacture.

 

Emmanuel,
C’est avec tristesse que nous apprenons ta disparition ;
Nous nous rencontrions tous les ans au mois de mars à la Salle Le Colombier pour l’organisation de notre rencontre danse départementale UNSS.
Je calais avec toi les détails de l’organisation, tu m’écoutais, me conseillais puis tu me faisais confiance et tout roulait.
Farouchement opposé à la clé USB, tu faisais marcher l’industrie du CD, car nous devions mettre nos musiques sur CD !!!
Tu étais efficace, tu connaissais ta régie et tu magnifiais les chorégraphies des enfants.
Tu étais dans l’ombre, mais un régisseur fait toute la chorégraphie avec le son, les lumières, les effets. Les enfants ne connaissent que ton prénom lorsqu’on faisait une standing ovation, mais tu en as vu de nos licenciés UNSS danse.
Mes amies collègues animatrices des AS Danse se joignent à moi pour te dire au revoir.
Tu étais dans le noir de ta régie, mais de là-haut, tu guideras -en orientant la lumière et le son- ta famille, tes proches, tes amis pour qu’ils t’écoutent et te suivent.

Delphine Iacobelli et les collègues
EPS animatrice Danse.

 

Le souvenir que j’ai de Manu, c’est que c’était une personne entière pleine de spontanéité toujours là quand on en avait besoin, toujours prêt à mener tambour battant des projets venus de partout. Je suis heureux d’avoir pu partager ses moments avec lui.
Un bel être humain vient de nous quitter, je pense fort à lui et à sa famille.

Dimitri Baczkievicz

 

Nous gardons un souvenir inoubliable de cette adorable personne.

Juliette Morel
Cie du Liocorno



J’adorais Emmanuel. Il était toujours présent et partant dès qu’un projet faisait appel à ses compétences. J’ai pu découvrir que sous sa carapace se cachait un être humain et bienveillant envers les autres. Je garderais Manu comme un des piliers du Colombier sur qui on pouvait toujours compter.
Mes pensées vont à sa famille et à l’équipe de la MPTVA.

Olivier Benguigui
Ancien chargé de communication de l’association

 

L’équipe de l’UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire) des Hauts-de-Seine a appris cette terrible nouvelle.
Nous avons travaillé durant des années avec Manu Cornuet qui était le régisseur du théâtre le Colombier à Ville d’Avray, lors de nos rencontres départementales de Danse. Nous avions des relations non seulement professionnelles mais aussi humaines, de qualité.
Nous sommes près de vous par la pensée faute de ne pouvoir se rendre aux obsèques et vous adressons nos sincères condoléances.

Rose Jardin- UNSS

 

Lorsque Bernard Mitton, prenant sa retraite, nous a présenté son successeur, nous avons su tout de suite qu’Emmanuel serait notre ami.
Cela ne s’est jamais démenti : nous aimions le rencontrer à Ville d’Avray, mais nous aimions aussi, lorsque Bernard et Babeth venaient en Bretagne, aller passer un moment dans cette maison où tous, voisins et amis, allaient et venaient comme chez eux.
Aujourd’hui, nous sommes infiniment tristes, car Emmanuel nous a quittés, mais nous savons que ce qu’il a construit avec Bérénice et les enfants est indestructible, et que son souvenir restera pour longtemps dans toutes les mémoires.

Daniel et Claudine Torre 
Anciens membre de la troupe de la Maison Pour Tous