Retour sur l’exposition « Les filles de Gaïa » du 6 au 24 novembre 2017

A la Maison Pour Tous, du 6 au 24 novembre 2017,  cinq femmes artistes ont été à l’honneur :

Elise Bergamini, qui utilise la broderie et le dessin pour figurer les effets du temps qui passe sur le corps.
Frédérique Lucien, explore chaque sujet issu du végétal ou du corps, de façon figurative ou abstraite par le dessin, le collage, et l’étude du volume.
Charlotte Puertas invente un monde chimérique peuplé de corps, d’animaux et de végétaux qui s’entrelacent.
Mara Tchouhadijian crée des masques composés de plumes, perles et fils évoquant les esprits de la nature.
Ming-Chun Tu à travers ses gravures, ses céramiques, ses photos et installations, interroge la nature et la manière dont les hommes se l’approprient.

 

Les filles de Gaïa
Les filles de Gaïa
Aperture: 2Camera: ALE-L21Iso: 130Orientation: 1
« 1 de 17 »