Carnets de voyage, du livre à la reliure

Carnets de voyage, du livre à la reliure
Du 17 février au 8 avril
Vernissage le vendredi 13 mars à 19h30
Temps fort le samedi 14 mars à 14h
Visite guidée de l’exposition en présence de Laurie Archambault et présentation d’une oeuvre « livre sculpture » réalisée par les élèves de 6e 3 (Classe de Mme Glasz, professeur de littérature) dans le cadre d’ateliers d’initiation à la reliure. Les collégiens guidés par Laurie Archambault se sont également emparés de la thématique du carnet de voyage pour exécuter une reliure d’art (et son contenu) commune à la classe.

La Habana Vieja, Renaissances

Transmission et métiers au coeur de la Vieille Havane
Exposition de photos – François Pâche
Du 7 janvier au 5 février 2020

Samedi 1er février : 14h30
Temps Fort : Conférence-débat sur la thématique
« Havane, 500 ans de patrimoine et d’histoire »
animée par Sylvie  Bouffartigue , professeure à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, responsable du GRIAHAL (Groupe de Recherches Interdisciplinaires sur les Antilles Hispaniques et l’Amérique latine) du Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines et Renée-Clémentine Lucien , maître de conférences en Littérature, art et histoire culturelle des civilisations latino-américaines et caribéennes, Sorbonne Université.

Au-delà de l’imagerie habituelle que véhiculent les Caraïbes et plus spécifiquement Cuba,  ces deux universitaires grandes spécialistes de Cuba, nous ont aidés à mieux comprendre l’apport de  la Havane au patrimoine mondial sur les plans historiques, économique et culturel.

Cette conférence s’est suivie d’un temps d’échange avec le public.

Exposition de peintures- Amélie Legrelle

Exposition d’Amélie Le Grelle 

L’exposition qui s’est déroulée du 26 novembre au 14 décembre 2019 a présenter une série de tableaux de peintures à l’huile sur bois dont le thème principal était celui du paysage urbain et végétal. A la géométrie et rigueur de plans architecturés, texturés se sont côtoyer des espaces naturels à l’écriture informelle, gestuelle et spontanée. C’est la confrontation de ces deux langages qui permettent de retenir une tension, faire émerger une présence. Porter un regard sur le réel en dépassant la narration descriptive au profit d’une forme poétique, d’une atmosphère sont les enjeux de mon travail. 

« L’Art ne reproduit pas le visible, il rend visible. »